Morts vivants

Publié par

Détrompez-vous, il ne s’agit pas ici de zombies, mais bien de soldats japonais condamnés à mourir sur une île du Pacifique pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Basée sur des faits véridiques à 90 %, l’histoire narrée par Mizuki est celle d’hommes ordinaires, qui bien malgré eux, doivent se battre pour leur patrie. Catapultées dans l’enfer vert, ces recrues encore tendres en bavent un coup — toujours de corvée, rouées de coups, servant d’exutoire à leurs supérieurs qui laissent libre cours à leurs frustrations. Il leur faut trimer dur pour survivre, car les dangers sont multiples. Comme si ce n’était pas assez de se battre contre un ennemi invisible -pour ne pas dire invincible —, ces hommes risquent de mourir foudroyés par la malaria ou tout simplement d’inanition.

Bombardées, mitraillées, complètement cernées, les troupes japonaises sont prêtes à se rendre. Mais de leur tour d’ivoire, les généraux jouent leur dernière carte : plutôt mourir que de se rendre. On demande aux soldats d’écrire leur testament, on leur sert un dernier verre de saké et on les envoie se faire massacrer.
Que d’obstination aveugle, d’orgueil mal placé, de mégalomanie de la part de ces hommes qui préfèrent sacrifier ces vies humaines pour un monticule de terre plutôt que de s’avouer vaincus.

Le sujet est lourd, mais est traité de façon à rendre les affres de la guerre presque banales. L’intention n’est pas de banaliser, mais plutôt d’exploiter le côté humain du conflit — le quotidien de ces hommes conscients de leur sort, voués à la mort. Les paysages ultra-réalistes détonent des personnages traités à la sauce manga, ce qui confère à la bédé son côté « joyeux ».

Bon scénario, bon rythme, bien documenté, Mizuki connait le sujet à fond… parce qu’il y était.

Opération mort de Shigeru Mizuki, Cornélius, 2008

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.