L’inspiration a une date d’expiration

Publié par

Vous devez excuser l’anglicisme,  je vis juste à côté d’Ottawa, la capitale du Canada; donc très anglophone. Il arrive parfois que des mots  ou des expressions de la langue de Shakespeare s’insinuent dans le vocabulaire, fusionnent avec les nôtres et cela crée des néologismes ou des québécismes. Attention, je ne parle pas de mots transposés dans le langage populaire comme en France avec ses parkings, cadies et cookies mais de mutations à faire grincer les dents des ardents défenseurs de la langue de Molière.

Petit cours du parler français du Québec d’Amérique du Nord francophone canadien

Date d’expiration: Date de péremption

Faire sûr  (to make sure): S’assurer de…

Faire du sens (to make sense): Avoir du sens

Revenir back: Je reviens bientôt

Tooter (se prononce touter) de la horn: Klaxonner

J’ai un appointnment au docteur: J’ai un rendez-vous chez le médecin.

J’arrête ici avant que vous nous preniez pour une bande d’arriérés.

Je m’égare du sujet… quel sujet encore? Ah oui! Je voulais parler d’une BD ( of course) Roulement de tambour…

Le Quart de millimètre par Zviane, de son vrai nom Sylvie-Anne Ménard, mais si vous le dite vite vite vite ça sonne comme Zviane.

L’album réunit l’ensemble de ses planches réalisées entre mai 2007 et juillet 2008 ,qu’elle publie chaque semaine sur son blogue.

Bon, pour ceux qui ne connaissent pas Zviane, c’est une touche à tout: multi-instrumentiste ayant un petit faible pour le ukulélé, compositrice, inconditionnelle de Sailor Moon, bédéiste accomplie remettant toujours en doute son talent et …future danseuse de claquettes.

Elle est musicienne de formation, c’est pourquoi vous retrouverez plusieurs éléments liés à la musique classique à travers ses planches. En voici un exemple.

On suit donc Zviane dans les méandres de sa vie qui est tout sauf reposante. Entre deux cours d’analyse harmonique ou de composition de fugues, elle réussit à entretenir son blogue, participer aux 24 heures de la bande dessinée d’Angoulême et jouer du ukulélé.

En passant merci Zviane de nous prendre par la main et de nous inculquer des notions de musique, on se sent moins niaiseux (autre québécisme).

Après avoir lu cette BD, on a l’impression de bien connaître Zviane, d’être son ami, voire son confident.

En tout cas, keep ’em coming… On aime ben ben  ça!

PS. Le titre fait référence au fait que jouer de la musique demande d’être très précis, au quart de millimètre près. Au Québec, on dirait Drette su ‘a coche!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.