La Brume: No sleep since Brooklyn

Publié par

Est-ce que la vie vous plaît ? La trouvez-vous assez belle pour la reproduire et la partager avec une petite créature sortie tout droit de vos entrailles ? Pour la plupart d’entre nous, l’annonce d’une grossesse est un événement heureux que l’on se remémore jusqu’à la fin des temps. D’autres fois, c’est la cuisante douleur de faire une croix sur ce qui aurait pu être. Le deuil périnatal n’est pas un sujet facile à aborder, mais c’est celui qu’a choisi Mireille St-Pierre pour sa première bande dessinée La brume.

Ils sont en amour et attendent un enfant. Le moment tant redouté n’est pas pour maintenant, mais elle a tout de même un baby bump. C’est une fille — Romane – en parfaite santé et dont le cœur bat à tout rompre. Les prochains mois seront insoutenables, mais il faudra s’y faire et vaquer à ses occupations en piaffant d’impatience de lui voir la binette. Heureusement qu’il y a le travail pour harnacher nos pensées sinon nous passerions le plus clair de nos journées à nous perdre dans les dédales du web à la recherche d’informations sur le langage des signes pour bébé et le cododo. Et, c’est de peine et de misère qu’il réussit à la convaincre de le suivre à New York pour un gig de photo en studio d’enregistrement.

La brume, Front Froid ,2020

Tout débute avec un pipi de chien. La nature fait bien les choses puisque le geste routinier se transforme en escapade à travers les rues animées de la grosse pomme et mène la future mère à un magasin de matériel d’artiste où elle se procure un carnet pour griffonner. « C’est laid » dit-elle avant de le lancer par terre. Cela fait longtemps que dessiner lui a esquissé un sourire : la peur du jugement des autres et de la critique la paralyse. Excédé d’avoir à écouter sa blonde se dénigrer de la sorte, il lui sort cette perle philosophique.

Crime,tu peux pas faire des choses juste pour le fun ?
Juste pour toi ?
Te câlisser des autres ?

C’est là que les événements déboulent. Tout arrive en même temps. Un maelstrom de sensations.

Le bébé kick !

Les jours suivants, tu t’es mise à entendre.
Et moi, je me suis mise à voir.

L’ambiance est à la fête , car l’album est terminé. Mais des crampes et des saignements viennent mettre un terme aux festivités. C’est le cœur en charpie et le ventre vide que le retour à Montréal se déroule dans le silence total. Commencera alors la grande glaciation où personne ne peut pénétrer cette forteresse de solitude. Les saisons passent et les amants éperdus finissent par retrouver un semblant de normalité, mais rien ne sera comme avant. L’important pour eux est de ne pas oublier l’histoire de leur fille afin qu’elle ne devienne un fantôme. Elle vit à travers les pages noircies, les clichés, les notes de musiques et les bretzels. Ils se souviendront toute leur vie de ce voyage à New York d’octobre 2017.

La brume Front Froid, 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.